Désirs et priorités

LIRE : Psaumes 37:4

Fais de l’Éternel tes délices, et il te donnera ce que ton coeur désire.

Réussir à donner constamment la première place au Seigneur dans notre vie n’est pas chose aisée. Nous savons que cela nous est commandé et nos cœurs y aspirent sincèrement, mais nous nous faisons sans cesse rattraper par des envies et des désirs matériels qui ont tendance à s’imposer dans nos esprits. Et c’est alors que nous perdons de vue les vraies priorités pour plonger dans les méandres de l’insatisfaction chronique au détriment du contentement auquel nous sommes appelées. Désirs de choses matérielles, désirs d’accomplissement de soi, désirs d’une apparence physique particulière, désirs d’un nouvel emploi, désirs de meilleures circonstances de vie, de ministère, de mariage, de maternité, d’argent, de voyage… Ce sont là autant des prisons qui finissent par prendre le contrôle de nos vies et nous entraînent à nous définir en fonction de leur réalisation et non plus en fonction de Christ.

La vie n’est pas tendre et nous pouvons juger légitime d’aspirer à un minimum de confort. Après tout, Dieu ne veut-il pas que nous jouissions de notre vie ? Notre Dieu qui possède toutes les richesses de la terre ne se languit-Il pas de nous en recouvrir ?

OUI MAIS…

Oui mais nous devons toujours nous souvenir de le faire passer en premier dans nos cœurs, dans nos vies, dans notre quotidien. Pas hier, pas demain, mais aujourd’hui, ici et maintenant ! (Matthieu 22:37 )

Oui mais nous devons d’abord faire de lui nos délices et c’est seulement après que sa promesse de nous combler de tout ce que notre cœur désire sera accomplie (Psaumes 37:4).

Oui mais nous devons veiller à ce qu’il soit notre trésor, car là où est notre trésor, là aussi sera notre cœur. (Matthieu 6:21 )

Oui mais nous devons apprendre à apprécier de tout notre cœur ce dont il nous comble déjà, car c’est le Dieu qui récompense la gratitude (Psaumes 50:14 ).

Oui mais nous devons veiller à prendre soin des biens qu’il a déjà confiés à notre responsabilité afin de gagner sa confiance pour qu’il nous en confie d’autres (Proverbes 3:9 ).

Oui mais nous devons veiller à ce que nos cœurs et nos mains soient ouverts à la charité, car c’est un Dieu qui donne et qui veut que nous fassions preuve de la même générosité vis à vis d’autrui. Si nous ne savons donner quand nous avons peu, nous ne donnerons pas plus quand nous aurons beaucoup (1 Timothée 6:18 ).

Oui mais nous devons veiller à rester fidèle au « petites choses » qu’Il nous confie jour après jour, car de notre fidélité découle notre persévérance ; et la persévérance est une qualité grandement récompensée par Dieu (Luc 16 : 10).

Oui mais nous devons placer entièrement notre confiance en ses promesses, en son amour qui ne demande qu’à nous combler, et surtout en son timing en réussissant l’épreuve de la patience (Romains 4:21).

Oui mais nous devons nous rappeler qu’Il ne comblera que les désirs qui s’accordent à sa Volonté pour notre vie. Prier la volonté de Dieu, c’est se garantir un exaucement.

Alors, avant de désirer quoi que ce soit d’autre dans nos réalités, veillons toujours à vouloir plus de Jésus dans nos vies ; plus de sa force pour lutter contre les désirs de la chair ; plus de sa sagesse pour n’aspirer qu’aux choses qui en valent vraiment la peine; plus de temps pour apprendre à mieux le connaître et à l’incarner auprès de tous ceux qu’il mettra sur notre route ; plus des fruits de l’Esprit pour gagner en maturité spirituelle et surtout pour élever des requêtes compatibles avec le coeur de notre Père.

Et n’oublions jamais que Dieu n’a aucun problème à donner et que c’est même là l’essence de son Caractère. Il est Amour et l’Amour par définition DONNE. Il a fait le plus grand des dons par son fils unique et nous ne pourrons jamais gagner ni lui rendre ce sacrifice, source de notre Salut. Mais pour le reste, nous devrons toujours faire nos preuves en lui démontrant jour après jour notre détermination à faire de Lui le numéro 1 de notre vie. Et cela passera inévitablement par notre capacité à nous détacher des choses matérielles, à être reconnaissantes des grâces dont nous jouissons déjà et à devenir maîtresses dans l’art du contentement.

Faisons du Seigneur notre priorité, prions sa volonté et attendons-nous avec confiance à être comblées bien au delà de ce que nous aurons pu imaginer.

En effet, tout cela, ce sont les membres des autres peuples qui le recherchent. Or, votre Père céleste sait que vous en avez besoin. Recherchez d’abord le royaume et la justice de Dieu, et tout cela vous sera donné en plus.

– Matthieu 6 : 32-33

0 commentaires

Soumettre un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *